dimanche 23 novembre 2008

Roots-News (Novembre-2008)


Extraits de l'interview de Rohff à propos du titre Progress avec Junior Reid.
RAP & RnB : Junior Reid est invité sur Progress. Comment s'est fait cette rencontre ?
Rohff : C'est simple, on est partis en Jamaique. Au début, j'allais faire un truc avec le chanteur DeMarco, parce que depuis le placard j'écoutais son son sur Sunday Culture, l'émission de reggae de K-Za sur Générations. Donc j'me suis dit: quand j'sors, j'vais faire un truc avec lui. Et puis les mois ont passé et on m'a proposé Junior Reid. On avait déjà pris contact avec la management de DeMarco, on allait le faire, et puis juste avant d'aller en Jamaique, on a une connaissance qui est avec Junior Reid et qui nous a parlé de lui, et y a pas photo t'as vu, j'ai choisi direct Junior Reid. J'suis allé le retrouver, il était là, il m'attendait, on a commencé le truc ensemble. Il a écouté le son, il a pété un cable, ses enfants ils étaient chauds, ça a créé une ambiance de ouf dans le studio.
RAP & RnB : C'est toi qui as ramené le refrain ?
Rohff: Oui, Il a commencé à faire un refrain et je lui ai suggérémon refrain. Il a pété un câble ! Il posait pendant qu'il écrivait et d'un coup ça a pris fort. Mais y avait une magie ce soir-là. Y avait un truc spécial. Moi j'ai posé, j'ai écrit direct devant lui et tout le monde participait...C'était magique, instinctif. Et le lendemain, on a enchainé le clip. On a tourné dans un quartier très très chaud de Kingston, où ça tire tout le temps, et bizarrement on a créé une ambiance où tous les thugs de là-bas, ils étaient dedans. Ils voulaient plus nous laisser partir tellement ils étaient contents, on a crée une bonne ambiance.
RAP & RnB : Junior Reid t'a même prêté ses voitures pour le clip...
Rohff : Ouais. Mais il était chaud sur le titre, il est croque du titre. A c'qu'il paraît encore aujourd'hui, il le fait péter. Moi j'suis un mec des sound systems. A l'âge de 13 ans, Rude Lyon ( à qui Rohff dédie le clip, Ndlr ) me ramenait en sound system avec les autres mecs de Vitry, quand c'était dangereux à l'époque. Ca partait en coups d'shlass, ça partait en tout ce que tu veux. En fait, moi, je voulais faire du ragga avant de rapper. Donc tous ces trucs là, sound sytème, c'est mon délire. J'kiffe trop. C'est trop authentique, c'est trop vrai. C'est des trucs qui ont rien à voir avec le rap...
Source:http://foolek-news.skyrock.com/
Enregistrer un commentaire